Edeka quitte la République tchèque

Edeka est le troisième distributeur étranger à quitter la République tchèque. Ainsi Julius Meinl a vendu ses 56 magasins à Ahold et Carrefour a cédé à Tesco ses quinze points de vente. En République tchèque, l’arrivée des hard discount, dont la part de marché est passée de 13% en 2003 à 15% en 2004, a bouleversé la géographie du commerce de détail. Les hard discounters pourraient contrôler 25% du marché tchèque en 2008. Par ailleurs, il est à retenir qu’Edeka quitte ses marchés étrangers pour se concentrer sur l’Allemagne où il doit redresser Spar repris en 2005 aux Mousquetaires et découvrir son nouveau métier de hard discounter. Les acquisitions de Netto Sud (1.050 magasins pour des ventes d’environ trois milliards d’euros) et de 25% de Netto Nord vont donner du travail à Edeka dans les mois à venir.

Carrefour : plein cap sur ses produits à marque propre

En juillet 2006, Carrefour fêtera le trentième anniversaire de ses premières MDD, les célèbres « produits libres ». Trente ans après l’envol de la mouette, d’ici à 2007 la nouvelle offre de produits maison sera portée à quelque 10.000 produits alimentaires et non alimentaires contre 8.000 actuellement. L’offre va être simplifiée avec six gammes bien identifiées :
– N°1 pour les premiers prix et Carrefour pour le cœur du marché dans l’alimentaire comme le non alimentaire, Tex pour le textile, Agir Carrefour autour des valeurs du développement durable, Sélection Carrefour sur des produits alimentaires d’épicerie fine et Reflets de France ancré dans le terroir et la tradition
– Les hypermarchés Carrefour font du développement des produits à marque propre un enjeu majeur de croissance et de fidélité. Actuellement, selon le directeur général de la branche hypermarchés Carrefour en France, Guy Yraeta, neuf clients sur dix achètent ces produits qui représentent près de 25% du chiffre d’affaires de l’enseigne (hors premiers prix).

Casino recule les dates de ses engagements hors bilan

Casino continue de jongler habilement avec ses engagements hors bilan. Ainsi, la montée du distributeur français au capital de sa filiale néerlandaise Laurus a été une nouvelle fois reportée à juillet 2007 jusqu’à fin 2009. En 2003 déjà, Casino et Galeries Lafayette avaient repoussé la possibilité d’exercice de l’option de vente dont dispose le groupe de grands magasins sur les 50 % qu’il détient dans Monoprix en janvier 2006. En juin 2004 c’est avec la famille Baud que le groupe a reconduit les contrats d’options croisées d’achat et de vente portant sur les participations détenues dans Franprix et Leader Price, l’option de vente de la famille Baud étant « gelé » pour une durée de quatre ans et l’option d’achat de Casino pour une durée de cinq ans. Enfin, cette année, en mai, le contrat d’échange d’actions (« Equity Swap ») avec Deutsche Bank portant sur 49,39 % de GMB, holding de contrôle des activités françaises de Cora a été prorogé jusqu’au 20 mai 2011.

Executive Life : le juge condamne sévèrement Artémis

Le juge américain en charge du procès civil de l’affaire Executive Life vient de condamner le holding de la famille Pinault, Artémis, à verser au moins 189 millions de dollars. En fait, si le juge décidait de remonter très en amont, ses intérêts pourraient porter la facture à plus de 250 millions pour Artémis. Remarque au passage : le holding de la famille Pinault Artémis est condamné alors que le Crédit Lyonnais, principal protagoniste de l’affaire Executive Life, a réussi à échapper à la justice américaine.

Un nouveau patron pour le Printemps Haussmann à Paris

Le 1er janvier 2006, le président du pôle sport de PPR prendra la direction du Printemps Haussmann qui reste le vaisseau-amiral de la chaîne des grands magasins. Didier Lalance remplace à ce poste François-Xavier Dupont qui dirigeait le grand magasin depuis 2001. Didier Lalance conservera ses fonctions à la tête de Made in Sport et de Citadium.

L’affaire Leclerc risque d’envenimer sérieusement les relations producteurs-distributeurs

Le jugement du tribunal de commerce de Nanterre, qui a été rendu le 19 novembre à  l’encontre du groupement d’achat Leclerc (Galec) constitue un vrai pavé dans la mare des relations industrie-commerce. Le tribunal a condamné Galec à  500.000 euros d’amendes civiles et prononcé la nullité des accords transactionnels signés avec ses fournisseurs d’un montant de 3,3 millions d’euros. Bien entendu Galec a interjeté appel, Michel-Edouard Leclerc trouvant le jugement « rocambolesque ». Le versement de la répétition de l’indu est destiné au Trésor Public qui le reversera aux industriels « parce que les fournisseurs n’oseraient pas réclamer la somme ».

Dufry s’introduit en bourse

Le suisse Dufry, qui exploite près de trois cents points de vente dans le monde, situés en particulier dans les aéroports, les gares, les ports mais également à bord de navires, au total 850 millions de francs suisses de chiffre d’affaires en 2004, dégageant un excédent brut de 84 millions, s’introduit à la bourse de Zurich.

Leclerc va avoir sa centrale Européenne

Pour les dix ans de présence de son groupe en Pologne,
Michel-Edouard vient d’annoncer, l’ouverture en janvier à  Bruxelles d’une centrale d’achat en partenariat avec la coopérative Conad, son associé italien. La société Copernic sera un instrument de négociation commerciale avec les grandes multinationales à Bruxelles  » essentiellement pour baisser les prix de nos produits, » a-t-il déclaré. Leclerc et Conad, n° 2 en Italie, seront représentés à part égale dans cette société de droit européen.

Paul-Louis Halley, De Promodès à Carrefour

Paul-Louis Halley_De_Promodès_à_Carrefour

par Claude Sordet

Commander
Préface de Jean-François Wantz et Jacques Dermagne
Postface de Robert Halley et Olivier Halley
22.30 euros, 226 p., octobre 2004 – Editions d’Organisation
EAN : 9782708132276

Le 6 décembre 2003, Paul-Louis Halley, premier actionnaire du groupe Carrefour et ancien président de Promodès, est mort avec son épouse Annick, dans un accident d’avion à Woodstock, près d’Oxford, en Grande-Bretagne. Si cet homme extraordinaire a su garder toute sa vie une grande discrétion, et si le groupe Promodès était peu connu du public, ses enseignes ont pourtant marqué le monde du commerce : Continent, Champion, Shopi, 8 à Huit, Dia… Né le 11 septembre 1934 à Cherbourg, Paul-Louis Halley a rapidement développé l’affaire familiale. En quelques années, il a su la transformer en un acteur majeur de la distribution. La fusion de Promodès avec Carrefour en 1999 a couronné son travail en créant le deuxième groupe mondial de distribution. Qui fut cet homme ? Comment a-t-il mené tout au long de sa vie cette entreprise brillante, aimée de ses salariés et de ses clients ? Cette biographie se propose d’entrer dans le cœur du management de Paul-Louis Halley. Il en résulte ce beau portrait d’un patron humain, pragmatique et visionnaire.

Les grandes voix du commerce, 40 grands patrons racontent…

les grandes voix du commerce

par Claude Sordet

Commander

54.00 euros, 560 p., avril 1997 – Editions Liaisons
EAN : 9782878801880

Du doyen, Paul-Auguste Halley (91 ans) au benjamin Jérôme Bédier (40 ans), en passant par Georges Plassat, Jean-Pierre Le Roch… quarante personnalités du commerce retracent leur parcours et les temps forts du grand commerce.’Il était une fois… le commerce’, ainsi commence, sur CD audio l’histoire de 50 ans de distribution entre 1946 et 1996. Une synthèse écrite par Claude Sordet, conseil en stratégie de communication globale et ancien journaliste, et racontée par le comédien Michel Elias. Après ce préambule, des morceaux de choix : les ‘confidences’ de 40 ténors de la distribution d’hier et d’aujourd’hui. Une performance à mettre également au crédit de Claude Sordet, qui a procédé à l’interview de ces personnalités au cours du premier quadrimestre 1996. Au total, 72 heures d’entretien d’où sont extraites 74 minutes de moments forts. Résultat : un coffret de 2 CD où chacune des voix a fait l’objet d’une ‘mise en scène’ de présentation sur fond musical personnalisé.
Cet hommage, auquel s’est associée l’agence Mood Media, a été édité en 1 000 exemplaires avec un coffret CD.